Aromathérapie 2018-04-26T13:17:19+00:00

L’Aromathérapie

Ou comment se soigner par les huiles essentielles ?

L’aromathérapie est l’utilisation des extraits aromatiques de plantes. Les huiles essentielles sont utilisées dans un but préventif ou curatif. Elles ont ainsi pour objectif de traiter un symptôme précis d’ordre physique ou psycho-émotionnel. L’aromathérapie est considérée comme une branche de la phytothérapie.

C’est grâce à l’invention de l’alambic, permettant la distillation, que l’on voit les premières extractions d’huiles essentielles. Les premières mentions d’utilisations d’alambic dans la création d’eaux florales, d’huiles essentielles ou de médicaments remontent à l’ère mésopotamienne, c’est à dire vers 3500 avant J-C.

C’est à René Maurice Gateffossé que l’on doit le mot « Aromathérapie », il re-découvre en 1907 les vertus curatives de la lavande. Cet ingénieur chimiste se passionne pour les techniques médicinales oubliées et toute sa vie ambitionnera de concilier la médecine moderne et l’aromathérapie.

Dans les années 60, le chirurgien français Jean Valnet reprend le flambeau laissé par René Maurice Gatteffossé. Il communiqua sa passion de la phytothérapie et de l’aromathérapie en enseignant et en organisant des conférences.
Entre 1971 et 1981, le Dr Valnet fonda des organisations destinées à enrichir les recherches scientifiques et à enseigner ce savoir aux praticiens. Il rédigera de nombreux ouvrages sur le sujet afin de faire connître au grand public l’aromathérapie. Il créa ses propres compositions aromatiques et démultipliera les études sur les propriétés anti-infectueuses  et antibiotiques des huiles essentielles.

Puis l’Aromatogramme, méthode qui permet de mesurer l’action antibiothique d’une huile essentielle, sera inventée par le Docteur Maurice Giraud en 1971.
Les docteurs Daniel Penoë et Pierre Franchefomme introduisirent quand à eux les notions d’aromathérapie scientifique et de chémotype (type chimique) qui permettent de rapporter les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles des molécules qui les composent.

Utilisation

La médecine moderne l’intègre maintenant à son arsenal thérapeutique habituel.

Les vertus antiseptiques et antibiotiques des huiles essentielles ne sont plus à démontrer : les composés chimiques qui les composent (phénol, terpène, sesquiterpène oxyde etc.) leur confèrent des vertus antibactériennes, antivirales et antimycosiques.
La richesse des huiles essentielle et la synergie des différentes molécules qui les composent en font une arme redoutable à l’heure où la résistance des germes est devenue un enjeu de santé publique.

Néanmoins, il ne faut pas réduire l’utilisation des huiles essentielles uniquement à leurs propriétés anti-infectieuses. Dotées de molécules puissamment anti-inflammatoires, anti-spasmodiques et destressantes, elles trouvent un usage varié dans la vie de tous les jours :

  • Traumatisme musculo tendineux
  • Décontractant
  • Hypnotique
  • Anti-spasmodique
  • Antalgique